Spider-Man : No Way Home
Spider man no way home jp poster
Sortie Francecardvignette 15 décembre 2021
 17 décembre 2021
Réalisateur Jon Watts
Scénaristes Chris McKenna
Erik Sommers
Producteurs Kevin Feige
Amy Pascal
Louis D'Esposito
Victoria Alonso
JoAnn Perritano
Rachel O'Connor
Avi Arad
Matthew Tolmach
Compositeurs Michael Giacchino
Curtis Green (musique additionnelle)
Griffy Giacchino (musique additionnelle)
Studios Columbia Pictures
Marvel Studios
Pascal Pictures
Distribution Sony Pictures
Durée 2 heures et 47 minutes (146 minutes)
Budget 200 millions de dollars (817% de rentabilité)
Box-office Iconemonde 1,890 milliard de dollars (en cours)
 802,74 millions de dollars (en cours)
Francecardvignette 7 316 537 entrées (en cours)
Note 8,65 / 10
Moyenne de 5 notes
ORDRE DES PHASES
 Précédent
Hawkeyefinallogo
Suivant 
Moonknightlogo prefinal
ORDRE DES FILMS
 Précédent
Leseternelslogofinalfr
Suivant 
Doctor strange in the multiverse of madness finallogo

Spidermannowayhomefinallogo

Pour la première fois dans l’histoire cinématographique de Spider-Man, l’identité du héros sympa du quartier est révélée, et ses responsabilités de super héros entrent en conflit avec sa vie privée, mettant ainsi en danger ses proches. Quand il demande de l’aide à Docteur Strange pour rétablir les choses et garder son secret, le sort ouvre une brèche dans leur monde, libérant les méchants les plus puissants ayant jamais combattu un Spider-Man dans tous les univers confondus. À présent, Peter va devoir affronter son plus grand défi, qui altèrera non seulement son futur, mais aussi celui du Multivers.

« Tu as un don. Tu as un pouvoir. Et avoir un grand pouvoir implique d'avoir de grandes responsabilités. »

May Parker à Peter Parker —

Le film Spider-Man : No Way Home est un film développé par Marvel Studios et Sony Pictures qui est sorti le 15 décembre 2021 en France. Il sert de suite aux films Spider-Man : Homecoming et Spider-Man : Far From Home, ainsi que de crossover aux franchises Spider-Man et The Amazing Spider-Man. Il s'agit du 27ème film de l'Univers Cinématographique Marvel et de la 9ème instance de la Phase 4.

Le film est réalisé par Jon Watts, co-scénarisé par Chris McKenna et Erik Sommers et est sorti le 17 décembre 2021 aux États-Unis. On retrouve au casting Tom Holland dans le rôle de Peter Parker/Spider-Man, Zendaya dans le rôle de Michelle JonesBenedict Cumberbatch dans le rôle de Stephen Strange/Dr. StrangeMarisa Tomei dans le rôle de May ParkerJacob Batalon dans le rôle de Ned LeedsTony Revolori dans le rôle de Flash ThompsonJon Favreau dans le rôle de Happy HoganAlfred Molina dans le rôle de Otto Octavius/Docteur OctopusWillem Dafoe dans le rôle de Norman Osborn/Bouffon VertJamie Foxx dans le rôle de Max Dillon/Electro, Benedict Wong dans le rôle de Wong, Andrew Garfield dans le rôle de Peter Parker/Spider-Man et Tobey Maguire dans le rôle de Peter Parker/Spider-Man.

Le film permet la connexion officielle de l'univers des films Spider-Man (2002), Spider-Man 2 (2004), Spider-Man 3 (2007) de Sam Raimi, et de l'univers des films The Amazing Spider-Man (2012) et The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros (2014) de Marc Webb à celui de l'Univers Cinématographique Marvel.

Un quatrième film, Spider-Man 4, a été annoncé et sortira dans les années à venir. Une nouvelle trilogie sur Spider-Man, avec l'acteur Tom Holland, est également en développement. En raison de l'épidémie de Covid-19 en 2020/2021, le film fut reporté à plusieurs reprises, passant du 16 juillet 2021 au 5 novembre 2021, puis à la date actuelle du 15 décembre 2021.

J. Jonah Jameson du The Daily Bugle expose l'identité de Peter Parker en tant que Spider-Man au monde, tout en l'accusant par la même occasion d'être l'individu responsable de la mort de Mystério et des pertes massives supposés à Londres. De nombreuses personnes autour d'eux commencent à encercler Parker et Michelle Jones, forçant à prendre pour échapper aux médias et à la police. Ils se cachant dans l'appartement de Parker et y retrouvent May Parker et Happy Hogan. Peu après, le Département du Damage Control les emmène en détention provisoire pour être interrogés, aux côtés de Ned LeedsParker embauche Matt Murdock pour le représente et celui-ci parvient à faire lever les charges criminelles qui pèsent sur lui. Toutefois, alors que Parker, Jones et Leeds retournent au lycée de Midtwon pour leur année de terminale, l'intense controverse provoque leur rejet de nombreuses universités pour lesquelles ils avaient postulé, notamment le MIT.

Parker visite alors le Saint des Saints de New York et demande à Docteur Strange de rendre secrète l'identité de Spider-Man de nouveau. Bien qu'il est avertit par Wong de ne pas faire cela, Strange tente de lancer un sortilège. Toutefois, Parker ne cesse de demander à ce que des personnes proches de lui soient exemptés de ses effets. En conséquence, le sortilège commence à devenir instable, obligeant Strange à le contenir. En apprenant que Parker n'a même pas fait appel aux instances universitaires avant de venir le voir, Strange rejette furieusement Parker du Sanctuaire. En contactant Flash Thompson, qui lui est admis au MIT, Parker est conduit vers la vice-présidente de l'université qui se trouvait sur le pont Alexander Hamilton en direction de l'aéroport. Parker approche sa voiture et tente de la convaincre de reconsidérer son admission, ainsi que celle de Jones et Leeds.

Parker est soudainement pris d'assaut par le Docteur Octopus, un adversaire qu'il n'a jamais rencontré mais qui semble le connaître. Octavius l'attrape avec ses bras mécaniques et arrache un morceau de l'armure Iron Spider, transférant ses nanites sur ses tentacules. Alors qu'il sème le chaos sur tout le pont, Parker révèle son visage au cours de l'affrontement afin de survivre à une attaque d'Octavius, qui réalise alors qu'il n'est pas le Peter Parker qu'il connaît. Parker parvient alors à prendre le contrôle des tentacules d'Octavius grâce aux nanites de son armure et s'en sert pour secourir la vice-présidente du MIT, qui était suspendue au dessus du vide. Celle-ci décide alors de reconsidérer le choix de l'université et de faire admettre Parker et ses amis.

Le Bouffon Vert débarque alors sur le pont en lançant quelques bombes. Alors qu'il tente d'attaquer Parker, lui et Octavius sont transportés au Saint des Saints, où Strange emprisonne Octavius et montre à Parker qu'il a déjà capturé le Lézard. Strange explique à Parker qu'Octavius, le Lézard et le Bouffon Vert ne proviennent pas de leur univers, mais de réalités parallèles au sein du Multivers, et qu'ils ont été amenés ici par le sortilège raté parce qu'ils connaissent l'identité de Spider-Man dans leurs univers respectifs. Pour contenir le sortilège et la dangerosité qu'il représente désormais, Strange l'enferme dans la Machina de Kadavus, un dispositif de confinement mystique. Strange demande alors à Spider-Man de retrouver et capturer ces « visiteurs », recevant au passage une amélioration magique à son costume.

Avec l'aide de Jones et Leeds, Parker localise Max Dillon alors qu'il matérialise et régénère son corps à partir d'électricité. Rapidement, Electro attaque Parker et prend le dessus, mais Flint Marko intervient pour couvrir le héros. L'Homme-Sable et Spider-Man travaillent ensemble pour couper les lignes électriques qui restaurent le corps de Dillon. Quand Parker envoie Dillon au Saint des Saints, Marko pense que le héros l'a tué, mais il est également transporté avant qu'il ne puisse s'en prendre à lui. Ailleurs, Norman Osborn tente d'échapper à sa personnalité Bouffon Vert, cassant son masque avant de fuir vers un centre du F.E.A.S.T. pour y trouver refuge. Parker localise Osborn grâce à May et l'amène également au Saint des Saints en paix. En discutant entre eux, OsbornOctavius et Dillon réalisent rapidement qu'ils ont été sauvés de la mort, ayant été amenés dans cet univers quelques instants avant de mourir dans leurs univers.

Strange arrive alors et explique à Parker qu'ils sont condamnés à mourir en affrontant les Spider-Man de leurs univers. Il utilise alors la Machina de Kadavus pour inverser le sortilège et les renvoyer à leurs destins pour le bien de l'ordre du Multivers. Convaincu qu'il est capable de les sauver de leurs natures antagonistes et de les empêcher de mourir, Parker vole la Machina juste avant que Strange ne finisse de s'en servir et prend la fuite. Poursuivi par Strange qui veut récupérer la Machina, Parker est amené dans la Dimension Miroir où il lutte pour ne pas se faire avoir. Strange l'implore d'arrêter en lui expliquant que les enjeux de la stabilité multiverselle recquiert leurs retours dans leurs univers. Parker parvient toutefois à piéger Strange dans une matrice mathématique de toile et vole son double anneau avant de revenir dans le plan terrestre. Il passe l'anneau à Leeds et la Machina à Jones tandis qu'il libère les prisonniers pour tenter de les soigner.

Parker les amène alors tous à l'appartement sécurisé de Happy Hogan. Il commence par s'occuper d'Octavius, en utilisant un fabricateur Stark Industries pour concevoir une nouvelle puce inhibitrice pour ses tentacules et restaurer ses fonctions cérébrales. À côté de ça, Dillon reçoit un appareil installé et conçu pour lui extraire ses pouvoirs. Néanmoins, avant qu'il puisse soigner Osborn, le Bouffon Vert reprend le contrôle de son corps, puis persuade Dillon de retirer le neutraliseur avant qu'il ne fasse entièrement son effet. Il vole un réacteur ARC et, puisant de son pouvoir, éjecte un Octavius soigné et réformé hors du bâtiment. Le Lézard, l'Homme-Sable et Electro s'échappent, tandis que le Bouffon Vert s'attaque à Parker dans un combat se déroulant de façon violente à travers plusieurs étages. Pendant l'affrontement, May injecte un antidote au Bouffon, mais celui-ci ne fait pas effet. Elle est frappée par son planeur, avant que celui-ci n'envoie deux bombes citrouilles, bloquées par Parker. Après la fuite du Bouffon, Parker retrouve May dans les décombres, inconscient qu'elle est grièvement blessée. May lui dit qu'il ne doit jamais arrêter d'aider malgré tout ce qu'il peut arriver, expliquant qu'un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Alors que les officiers du Damage Control les encerclent, Parker tente de sauver May, mais celle-ci rend son dernier souffle. Hogan arrive sur les lieux, permet à Parker de s'échapper mais est tout de suite appréhendé.

Frappé par le deuil, Parker prend la fuite et se pose sur un toit, sous la pluie, à écouter le bashing médiatique de Jameson à son encontre, tout en pleurant la mort de sa tante. Face au silence de Parker, Jones se prépare à activer la Machina, mais Leeds parvient sans le faire exprès à ouvrir un portail avec le double anneau. En cherchant à retrouver Parker, ils tombent sur ce qui semble être Spider-Man de l'autre côté du portail. Ils réalisent rapidement que ce Spider-Man n'est pas le leur, mais celui d'un autre univers ayant déjà affronté le Lézard et Electro. Leeds retente de nouveau sa manœuvre, mais ramène encore un Spider-Man alternatif, qui lui a déjà vaincu le Bouffon Vert, Docteur Octopus et l'Homme-Sable dans son univers. Le groupe parvient à retrouver Parker sur le toit de Midtown et tente de le consoler pour la mort de May, mais il est trop distrait par ses erreurs pour s'en remettre sur le champ. Avant qu'il ne puisse utiliser la Machina pour renvoyer les variants Spider-Men chez eux, ces derniers commencent à partager leurs expériences douloureuses et les pertes subies, l'aidant à réaliser qu'il n'est pas seul et à faire le deuil.

May Parker
incarnée par Marisa Tomei
Happy Hogan
incarné par Jon Favreau
Wongsc cardvignette Wong
incarné par Benedict Wong
  Lola Leeds
incarnée par Mary Rivera
Patkiernan cardvignette Pat Kiernan
incarné par Pat Kiernan (non crédité)
Eddie Brock / Venom
incarné par Tom Hardy (inter-générique ; non crédité)
Symbiote Venom
doublé par Tom Hardy (inter-générique ; non crédité)

Lieux


Mention


Développement


  • Le 14 juin 2017 : Le développement d'une trilogie de films Spider-Man par Sony Pictures et Marvel Studios est annoncée par Tom Holland dans une interview. Les deux titres sont formellement Spider-Man 2 et Spider-Man 3, par opposition au titre Homecoming 2 que Sony avait annoncé en décembre 2016.
  • Le 19 juin 2019 : Le troisième film Spider-Man est confirmé par Amy Pascal dans une interview avec ComicBook.com. Elle révèle que des titres comme Spider-Man : Home Run ou Spider-Man : Homeless ont été considérés.
  • Le 20 août 2019 : Les accords de distribution des futurs films incluant Spider-Man entre Sony Pictures et Marvel Studios sont rompus. Marvel Studios ne pourra désormais plus inclure le personnage de Spider-Man et d'autres éléments de son univers au sein du MCU. Les nouveaux films Spider-Man en développement n'appartiendront également plus au MCU.
  • Le 27 septembre 2019 : Un nouvel accord de distribution et exploitation des droits de Spider-Man est conclu entre Sony Pictures et Marvel Studios. Ils co-produiront le troisième Spider-Man, permettant à Spider-Man et son univers associé de rester au sein du MCU. Les films Marvel du Sony Pictures Universe of Marvel Characters (comme Venom ou Morbius) pourront également potentiellement se lier aux intrigues de l'univers du Spider-Man du MCU à l'avenir. La date de sortie du film est annoncée pour le 16 juillet 2021 avec Jon Watts de retour à la réalisation.
  • Le 31 mars 2020 : La production du film est suspendue en raison de l'épidémie de Covid-19 comme l'annonce British Film Institute.
  • Le 24 avril 2020 : La date de sortie du film est repoussée du 16 juillet 2021 au 5 novembre 2021, à la place du film Doctor Strange in the Multiverse of Madness.
  • Le 23 juillet 2020 : La date de sortie du film est une nouvelle fois repoussée du 5 novembre 2021 au 17 décembre 2021.
  • Le 6 octobre 2020 : Le tournage du film est officiellement en passe de commencer à New York courant octobre, comme l'indiquent de plusieurs panneaux à travers la ville.
  • Le 21 novembre 2020Michael Giacchino annonce qu'il composera de nouveau la bande-originale du film.
  • Le 24 février 2021 : Le titre officiel du film est officiellement révélé comme étant Spider-Man : No Way Home à travers une mini-vidéo humoriste avec les acteurs Tom Holland, Zendaya et Jacob Batalon, qui avaient notamment révélés la veille de faux logos pour Spider-Man: Phone HomeSpider-Man: Home-Wrecker et Spider-Man: Home Slice.
  • Le 26 mars 2021 : Le tournage du film est terminé, comme le révèlent des photos provenant du tournage du film.
  • Le 16 avril 2021Alfred Molina affirme que son incarnation de Docteur Octopus « reprendra » après la scène finale de son personnage dans le film non-MCU Spider-Man 2. Il déclare également qu'il a été numériquement rajeunit pour correspondre à son personnage du film de 2004.

Distribution de la série


Rumeurs


  8,75 / 10
Lucas
« Spider-Man : No Way Home nous embarque et nous emmène dans un film proposant une action exceptionnelle, des émotions secouées dans tous les sens et dans un sentiment de profond respect pour les films d’autrefois »
8,25 / 10
Keyyis 8,5 / 10
Valentin 8 / 10
Swilloks 9,5 / 10
Léo 9,5 / 10

Critique de Lucas

Nous le savions tous. Spider-Man : No Way Home serait un événement à part entière. Pour certains fans, peut-être à la même échelle que ce qu’avaient été Avengers : Infinity War et/ou Avengers : Endgame il y a 2 et 3 ans. Au travers de 2h30 toujours au sommet de l’intensité, Spider-Man : No Way Home nous embarque et nous emmène dans un film proposant une action exceptionnelle, des émotions secouées dans tous les sens et dans un sentiment de profond respects pour les films d’autrefois de Sam Raimi et Marc Webb.

L’un des points forts majeurs du film, c’est qu’il est réellement intense du début à la fin, sur des sujets qui sont distincts puisqu’en effet, il doit gérer à la fois les répercussions de Spider-Man : Far From Home tout en traitant l’aspect très impactant du Multivers, via notamment l’invité MCU du film : Docteur Strange (Benedict Cumberbatch), dont le rôle est plaisant sans être envahissant. À travers ce film « puissant », Tom Holland ne sort une prestation incroyable, comme jamais vue auparavant dans ce rôle de Peter Parker. Il s’agit de tout ce que nous attendions pour faire éclore pleinement ce personnage. De l’impact, de l’émotion. Autre bon point pour la MJ de Zendaya qui se démarque réellement positivement dans ce film, après un rôle anecdotique dans Homecoming et trop « discutable » dans Far From Home. Là encore, les fans de la première heure auront matière à discuter, mais l’écriture du personnage est en très net progrès !

Spider-Man : No Way Home

Au niveau du scénario, celui-ci est globalement bon, même si quelques facilités qui se glissent par-ci par-là … Parfois même grotesques, notamment en ce qui concerne le personnage de Ned Leeds (Jacob Batalon). Toutefois, il est dans l’ensemble très bon, avec des enjeux puissants et surtout, un immense respect pour les matériaux originaux (comics) et les anciens films (trilogie Spider-Man de Sam Raimi et duologie The Amazing Spider-Man de Marc Webb). Malgré la question du Multivers, les conséquences laissées par la fin de Spider-Man : Far From Home sont très bien traitées. Peut-être que nous aurions avoir eu le droit à un peu plus de justesse pour cette partie, notamment en raison de l’humour, mais rappelons que celui-ci a tout à fait sa place dans un film Spider-Man. Saluons bien évidemment, au milieu de tout cela, les énormes surprises qui provoquent de fortes étincelles chez les fans. Des étincelles au niveau d'Avengers : Endgame.

Intéressons-nous désormais aux antagonistes du film … Quelle joie de recroiser, parfois des dizaines d’années plus tard, des méchants emblématiques comme le Bouffon Vert ou Docteur Octopus. Je tiens à mettre en avant la performance de haute voltige de Willem Dafoe, à fond dans son rôle. Et cela se ressent à l’écran. Il en est de même pour Alfred Molina en Dr. Octopus, qui probablement l’antagoniste le plus au centre du film, tandis que le Bouffon Vert est le plus important, ce qui amenant à des scènes extrêmement fortes. Les méchants de The Amazing Spider-Man sont un peu en retrait à mon sens d'un point de vue qualitatif. Le Electro de Jamie Foxx est traité dans la continuité de celui de son film, mais avec plus de justesse sans être pour autant transcendant. Pas grand-chose à dire sur le Lézard ou l’Homme-Sable.

Spider-Man : No Way Home

Là où Spider-Man : No Way Home est fort également, c’est au niveau des enjeux, bien plus élevés que dans les précédents opus. Après tout, c’est presque la condition nécessaire quand on traite de Multivers. À enjeux élevés, dénouement fort. Après un développement puissant pour Peter Parker tout au long du film, nul doute que le film laissera des traces marquantes pour la suite, offrant au passage un renouveau de fort bel augure pour le personnage. À l’échelle du MCU, les enjeux sont tout aussi forts. Nous ne sommes bien évidemment pas au niveau d’Avengers : Infinity War, Endgame ou encore Les Éternels, mais ils peuvent se situer juste en dessous. C’est dire ! On regrette peut-être toutefois le manque de continuité – et par conséquent de fil rouge – dans l’intrigue globale du Multivers. Si bien qu’il s’agit plutôt d’un thème commun qu’une intrigue commune.

Dernier point à aborder, le contexte global extérieur au film, à commencer par la réalisation de Jon Watts qui est en net progrès, même si on le ressentait quelque peu avec Spider-Man : Far From Home. Certains passages sont bien plus travaillés et bien plus pensés. On constate même quelques fulgurances par moment à l’instar des superbes scènes d’illusions de Mystério dans le précédent film. Toutefois, celle-ci n’a toujours rien de très exceptionnel et Spider-Man mérite probablement mieux. Certains passages clés du film auraient mérité un traitement plus approfondi (plus de temps ? ralentis ? couleurs ?). Du côté des musiques, il en est de même. Impossible de critiquer la partition de Michael Giacchino, qui s’appuie notamment beaucoup sur d’anciens thèmes, mais son utilisation aurait pu être plus marquée encore.

Spider-Man : No Way Home

En conclusion, le joyau d’émotions, de fan-service positif et d’action que devait être Spider-Man : No Way Home est là, bien au rendez-vous. Difficile de classer le film avec exactitude, mais les parallèles avec la qualité et les défauts d'Avengers : Endgame sont nombreux : beaucoup de moments très forts, une conclusion marquante avec ses éléments de renouveau, mais néanmoins quelques défauts et certains facilités. Du grand spectacle et des promesses jouissives pour l’avenir du Tisseur au sein du MCU et éventuellement au-delà ! Merci en tout cas à Marvel pour ce magnifique enchaînement Les Éternels - Spider-Man : No Way Home. Nul doute que Doctor Strange in the Multiverse of Madness sera également la hauteur en mai prochain.

Contenu positif Contenu « négatif »
  • Un Tom Holland qui offre une performance exceptionnelle
  • MJ (Zendaya) qui remonte dans mon estime
  • La réalisation de Jon Watts est en progrès
  • Le Spider-Man que l’on attendait enfin est là !
  • Des surprises de très très haut niveau
  • Le respect pour l'héritage de l'histoire cinématographique de Spider-Man
  • Quelques facilités scénaristiques dommageables
  • Quelques légères incohérences
  • Réalisation de Jon Watts en progrès, mais pas encore à la hauteur de certains moments qui auraient pu encore plus être sublimés
Note : 9 / 10

Date de dernière mise à jour : Mar 05 avr 2022

Vous devez être connecté pour poster un commentaire