Spider-Man : Far From Home
Official ffh us poster
Sortie Francecardvignette 3 juillet 2019
 2 juillet 2019
 30 août 2019 (ressortie)
Réalisateur Jon Watts
Scénaristes Chris McKenna
Erik Sommers
Producteurs Kevin Feige
Amy Pascal
Louis D'Esposito
Victoria Alonso
Thomas M. Hammel
Eric Hauserman Carroll
Rachel O'Connor
Stan Lee
Avi Arad
Matthew Tolmach
Compositeur Michael Giacchino
Durée 2 heures et 9 minutes (129 minutes)
Budget 160 millions de dollars (742 % de rentabilité)
Box-office Image associée 1.131 milliard de dollars
 390,5 millions de dollars
Francecardvignette 3 226 105 entrées
 Précédent
Avengersendgame
Suivant 
Black widow logo

Spidermanfarfromhome noir

Peter Parker revient dans Spider-Man : Far From Home, le prochain chapitre après Spider-Man : Homecoming ! Notre super-héros sympa du quartier décide de rejoindre son meilleur ami Ned, MJ et les restes de ses camarades partent en vacances en Europe. Cependant, les plans de Peter pour laisser ses activités super-héroïques derrière lui pour quelques semaines sont rapidement contrecarrés quand il accepte à contrecoeur d'aider Nick Fury à découvrir le mystère derrière les attaques de créatures élémentaires, créant le chaos à travers tout le continent.

« Tu dois décider si tu vas répondre présent et assumer ton rôle. Stark t'a choisi. Il a fait de toi un Avenger. Je compte sur toi. Le monde compte sur toi. Stark se serait trompé ? »

Nick Fury à Spider-Man ―

Le film Spider-Man : Far From Home est un film développé par Marvel Studios et Sony Pictures qui est le 3 juillet 2019 en France. Il sert de suite aux films Spider-Man : Homecoming et Avengers : Endgame. Il s'agit du 23ème film de l'Univers Cinématographique Marvel, du 23ème et dernier film de la Saga de l'Infini et du 11ème et dernier film de la Phase 3. Le film fut ressorti pendant une semaine à partir du 30 août 2019 aux États-Unis pour une version allongée comprenant les scènes coupées du court-métrage Les courses de Peter.

Il est réalisé par Jon Watts et est sorti le 2 juillet 2019 aux États-Unis. On retrouve au casting Tom Holland dans le rôle de Peter Parker/Spider-Man, Samuel L. Jackson dans les rôles de Nick Fury et Talos, Zendaya dans le rôle de Michelle Jones, Cobie Smulders dans le rôle de Soren, Jon Favreau dans le rôle de Happy Hogan, Jacob Batalon dans le rôle de Ned Leeds, Marisa Tomei dans le rôle de May Parker et Jake Gyllenhaal dans le rôle de Quentin Beck/Mystério.

Une suite, Spider-Man 3 (titre non définitif), sortira le 15 décembre 2021.

Huit mois après l'Éclipse, durant l'été 2024Nick Fury et Maria Hill arrivèrent sur les lieux d'un endroit supposément dévasté par une violente tempête, qui avait détruite le petit village d'Ixtenco, au Mexique. Fury déclara que les témoins avaient vu une tempête avec un visage, expliquant qu'il s'agissait d'une menace potentielle sur laquelle enquêter. La créature terrestre fit alors de nouveau son apparition face à eux, mais un mystérieux individu, Quentin Beck, débarqua et la neutralisa avec l'aide de Fury et Hill. Une semaine plus tard, une créature basée sur l'air provoqua le chaos au Maroc jusqu'à ce que Beck, Fury et Hill ne s'allièrent de nouveau pour le vaincre également. Après ces évènements, Beck obtint alors l'aide des deux espions pour faire face à une plus grande menace.

À New YorkPeter Parker cherchait à obtenir l'admiration de Michelle « MJ » Jones, sur qui il avait développé un crush, entrant en compétition avec Brad Davis. Parker se concentra sur ses opportunités alors que le Lycée de Midtown organisait un voyage scolaire en Europe pour les étudiants qui furent tués par le Snap. Dans le même temps, Parker fit face à une grande pression après la mort de Tony Stark, alors que de nombreuses personnes demandaient à Spider-Man s'il prendrait sa relève, pesant alors les nouvelles responsibilités qui incombaient à son alter-égo super-héroïque sans l'aide de son mentor. Fury tenta alors de contacter Parker durant un évènement caricatatif avec sa tante May, mais il déclina l'appel et le redirigea vers Happy Hogan. Quelques moments plus tard, Fury appella alors Hogan pour lui demanda si Parker évitait ses appels, mais son vieil ami couvra Parker.

Parker tenta alors de se rapprocher de Jones durant le vol vers l'Italie, mais n'y parvint pas. Pendant ce temps, Ned Leeds, le meilleur ami de Parker s'était rapproché de Betty Brant et les deux annoncèrent qu'ils étaient en couple à leur arrivée à Venise. Tandis que la classe visitait la ville, une créature basée sur l'eau émergea du Grand Canal et commença une série de destructions. Parker tenta alors d'intervenir mais se retrouva peu efficace jusqu'à ce que Beck ne débarque sur les lieux et ne le neutralise en le piégeant dans le canal.

La nuit de l'attaque, Fury fit la rencontre de Parker en personne et le présenta à Beck. Beck expliqua que les créatures étaient des Élémentaux venant d'une autre réalité, qui ont émergé dans leur réalité à la suite de l'Éclipse. Guerrier ayant perdu tragiquement sa famille, Beck était déterminé à les vaincre et révélé que le dernier Élémental, la créature basée sur le feu, s'apprêtait à apparaître à Prague. Pour s'acquitter de la demande de Parker pour protéger son identité de Spider-Man secrète afin d'éviter les suspicions, Fury changea la destination du voyage scolaire de Paris vers Prague grâce aux accompagnateurs de celui-ci, Roger Harrington et Julius Dell.

Talos / « Nick Fury »​
incarné par Samuel L. Jackson (déguisé)
et par Ben Mendelsohn (post-générique #2; non crédité)
Betty Brant
incarnée par Angourie Rice
Braddaviscardvignette Brad Davis
incarné par Remy Hii
et par Sawyer Reo (jeune; non crédité)
Soren / « Maria Hill »​
incarnée par Cobie Smulders (déguisée)
et par Sharon Blynn (post-générique #2; non créditée)
Zohacardvignette Zoha
incarnée par Zoha Rahman
Suelormancardvignette Sue Lorman
incarnée par Molly Fobbester (non créditée)
J. Jonah Jameson
incarné par J.K. Simmons (post-générique #1)
Patkiernancardvignette Pat Kiernan
incarné par Pat Kiernan (post-générique #1)
Nick Fury
incarné par Samuel L. Jackson (post-générique #2)
Ironmancwcardvignette Tony Stark
incarné par Robert Downey, Jr. (images d'archives; non crédité)
Obadiah Stane
incarné par Jeff Bridges (images d'archives; non crédité)

Lieux

​​Évènements

Objets

Véhicules

Espèces

Organisations

Mention

Il va falloir attendre un bon petit moment avant de revoir un film Marvel Studios au cinéma, alors savourons ce Spider-Man : Far From Home ! Mais que vaut réellement le film ? Et bien, ce Far From Home est meilleur qu'Homecoming. Il s'appuie sur ce qui a été bâti pour Peter dans Spider-Man : HomecomingAvengers : Infinity War et Spider-Man : Endgame, reprend les principes posés par Jon Watts pour la trilogie sur l'Homme-Araignée, et étend un petit peu plus le spectre des éléments proposés à l'écran. Mais pas trop non plus. Les éléments dramatiques sont présents grâce à la mort d'Iron Man et le côté spectaculaire est assuré par un troisième acte nettement plus solide.

L'histoire de ce Spider-Man : Far From Home est quelque peu prévisible, à l'inverse d'Homecoming où le twist autour d'Adrian Toomes était intéressant et relativement bien construit. Les débâts autour du meilleur acteur qui campe ou qui a campé le rôle de Peter Parker seront interminables. Mais force est d'admettre que Tom Holland crève l'écran, une fois de plus. Son Peter Parker est touchant, attachant et on aime le voir grandir. Peut-être qu'on souhaite que tout cela aille plus vite, mais à l'heure où le MCU encaisse la disparition de Tony Stark et Steve Rogers, profitons de tout le développement accordé aux personnages. La petite faiblesse est autour de Spider-Man, bridé dans les scènes d'actions ... peut-être à cause de sa présence en Europe. Décors magnifiques mais moins spectaculaires que pourraient l'être ceux de Manhattan. Néanmoins, le troisième acte permet de donner à Spider-Man un bon retour à sa splendeur. Par ailleurs, cette fois la place du Vautour est prise par Mystério, incarné par Jake Gyllenhaal. Celui-ci est excellent dans ce rôle et on sent vraiment son implication. Les multiples facettes du personnage permettent de faire ressortir toute sa grandeur, notamment à travers une scène d'anthologie qui n'a rien à envier à Doctor Strange. Le Maître des Illusions est bien là ! Malgré une partie qui pourra être qualifiée de prévisible, la transcription de Mystério, tant visuellement que par sa nature, est réussie. Zendaya, dans le rôle de ... MJ (?) est plus développée que précédemment mais pour le moment, difficile de se faire un avis définitif sur elle.

Doit-on faire des reproches à ce film ? Absolument. Principalement pour la Iron Man-dépendance. Spider-Man ne peut pas décoller dans l'ombre de son mentor, et le film s'appuie encore beaucoup trop dessus. Évidemment, aborder la mort de Tony Stark et son héritage est indispensable au lendemain d'Avengers : Endgame. Mais malheureusement, comme le thème était déjà bien abordé dans Homecoming, la redondance commence à réellement se faire ressentir. On peut également s'attarder un instant sur le rôle de Nick Fury (Samuel L. Jackson). On sent qu'un vrai travail d'interprétation et d'écriture est lancé pour donner un nouveau souffle au personnage, surtout au lendemain de Captain Marvel. Mais décidement, le personnage est au coeur de beaucoup de mauvais coup dans le MCU et sa crédibilité prend un coup ... d'autant plus que sans S.H.I.E.L.D., on se demande toujours où réside l'intérêt du personnage. Ne parlons pas de Maria Hill (Cobie Smulders), encore et toujours anecdotique. On regretta aussi la construction lente souhaitée par Marvel Studios et Sony Pictures autour de ce Spider-Man. On pourrait avoir bien plus et plus vite. Une question se pose ? Si l'on garde ce rythme, y aura-t-il plein de films Spider-Man ? Si oui, le spectateur ne risque-t-il pas l'overdose ? 

Malgré tous ces défauts, le troisième acte est plaisant et nettement plus réussi que beaucoup de fins de films proposées récemment par Marvel Studios, à commencer par Homecoming (ajoutons Black PantherCaptain Marvel ...). Un combat final spectaculaire introduit par une scène parmi les plus spectaculaire visuellement du MCU, cela fait plaisir ! Spider-Man : Far From Home est donc le film où l'on voit un Peter Parker à son apogée, mais pour Spider-Man, on peut nettement aller plus loin ! Arrêtons-nous un instant, pour conclure, sur les scènes post-génériques. Elles sont définitivement l'attraction principale du film une fois sorti de la séance. Et justement, il fallait certainement caser la première à la fin du film plutôt que dans le générique. Son impact aurait été encore plus majeur. Un impact et des conséquences qui pourront d'ailleurs diviser les fans. Mais ceux-ci seront ravis par l'immense clin d'œil qui nous est offert dans cette même scène. La deuxième scène est également superbe, mais peut porter encore un coup à la crédibilité de certains personnages du film ...

Date de dernière mise à jour : Ven 09 oct 2020

Vous devez être connecté pour poster un commentaire