Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux - Sortie et critique du film !

Shang chi fr banniere

Préparez-vous pour un magnifique voyage visuel et chorégraphique avec le 25ème film du MCU, Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux. Assurément, le film comblera un grand nombre de fans. C'est l'une des plus belles surprises du MCU grâce à des décors et des visuels travaillés à la perfection, à des combats extrêmement bien chorégraphiées et magnifiquement filmés par Destin Daniel Cretton. Passons en revue les nombreux points positifs du film. Premièrement, nous sommes introduits à de nombreux nouveaux personnages totalement inédits et peu connus du public : Shang-Chi, Katy (personnage inédit), Xialing (inédite ou amalgame de plusieurs personnages) ... Le résultat est une réussite. Les personnage sont attachants, chacun dans son genre, et demandent à être revus. L'immense implication de Simu Liu transpire dans son personnage Shang-Chi et présente un « nouvel Avenger » sacrément solide, dont l'introduction plus que solide va permettre un développement très intéressant. Autre force du personnage, son duo avec Katy (Awkwafina), qui est relativement intéressant et plutôt singulier en comparaison à d'autres duos plus stéréotypés. Très bon point également pour Xu Xialing, incarnée par Meng'er Zhang, qui a un développement intéressant tout au long du film.

TLT7160_cmp_rsp_v0006.1073_R_C.jpg

Du côté de l'antagonisme du film, nous avons du très bon également. Tony Leung est impérial en Wenwu. L'introduction du film, centrée sur lui, permettre d'étoffer le passé du personnage ainsi que celui des Dix Anneaux, organisation hautement mystérieuse présente depuis les débuts du MCU avec Iron Man. Ce méchant est charismatique et construit de façon totalement cohérente, avec un retournement à la fois justifié et qui permet au spectateur de comprendre, et éventuellement s'identifier. À l'échelle du MCU, ces éléments-là permettent à Wenwu d'assurément entrer dans le « classement » des meilleurs méchants. Néanmoins, pour un méchant de l'importance du Mandarin, un développement bien plus approfondi dans le temps aurait été une excellente chose (peut-être pourrait-on avoir des projets dans le passé ?). Du côté des Dix Anneaux, c'est peut-être un petit peu plus mitigé car il est difficile de suivre la cohérence entre les Dix Anneaux menés par Wenwu à travers le temps dans le film et ceux qui kidnappent Tony Stark dans Iron Man en 2008. Peut-être que le côté plus intimiste centré sur la relation père-fils ne permet pas de suivre plus l'organisation des Dix Anneaux. Par ailleurs, était-ce une nécessité ? Dans tous les cas, l'organisation perd un peu de son prestige à travers cette démystification. Déception par ailleurs quant au dénouement octroyé à l'organisation dans la scène post-générique.

SFL0200_cmp_ddo_v0012.1055.jpg

Du côté de la conception du film en lui-même, le travail de Destin Daniel Cretton est remarquable. Pour un film sur le Maître du kung-fu, les combats étaient une véritable attente. Outre la réussite de ceux-ci – sur laquelle on revient juste après –, le travail de réalisation sur ces scènes est incroyable. Imaginez une telle lisibilité pour les combats d'autres films où c'était une faiblesse à l'instar d'Avengers : Endgame ? Les chorégraphies de combats sont donc la force attendue du film. On le constate d'entrée avec le très beau premier combat du film. Et tout cela est rythmé admirablement bien par la bande-sonore de Joel P. West qui, outre le fait d'être remarquable, a de quoi être marquante grâce à une très bonne utilisation au cours du film. Bémol néanmoins pour la réalisation de la scène de l'immense affrontement final qui est un peu brouillonne. On le comprend toutefois étant donné l'ampleur.

Sur la construction du film en lui-même, la plus grosse faiblesse de celui-ci réside dans un deuxième acte qui est bien moins rythmé et tire trop en longueur. Certains passages plus facultatifs sont trop étoffés, que ce soit avec des discours à rallonge sur des sujets peu importants ou via des moments humoristiques inutiles. Malheureusement, bien qu'il soit plaisant de revoir un certain personnage 8 ans plus tard, les moments de faiblesse du film coïncident avec son introduction et les moments où il intervient. En revanche, l'introduction du film, on le répète, est prenante et nous plonge réellement parfaitement dans l'intrigue. Le dénouement final, ou le troisième acte, est extrêmement solide avec un immense combat prenant qui tient solidement en longueur. Abordons quelques défauts pêle-mêle : un certain caméo est plaisant visuellement mais absolument pas justifié, certains aspects du dénouement de l'intrigue du film étaient bien trop prévisibles. Dans le même sens, certains détails ont été trop facilement spoilés/gâchés par la promotion du film. Celle-ci faisant partie du film, c'est un point qu'on peut retenir.

SFT1985_cmp_wta_v0414.1180_R.jpg

En conclusion, quelle que soit votre attente vis-à-vis de Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux, le film sera très probablement une excellente surprise à vos yeux. Frais, visuellement original et innovant en certains points à l'échelle du MCU ou des origins-story, le nouvel opus propose une aventure vraiment plaisante où la diversificité à l'échelle de la communauté asiatique est magnifiquement respectée et abordée par Marvel Studios, à l'instar de Black Panther par le passé. De quoi réellement lancer la Phase 4 au cinéma et donner une grande confiance quant aux questions de diversifications qui seront de plus en plus importantes à l'avenir. Espérons par la même occasion que le film obtienne des résultats solides au box-office, que ce soit pour assurer de prochaines sorties (Les Éternels, Spider-Man : No Way Home ...) ou rassurer le secteur du cinéma qui peine à se relancer.

Shang-Chi doit confronter le passé qu'il a laissé derrière lui quand il est attiré dans la toile de la mystérieuse organisation des Dix Anneaux.

Contenu positif Contenu « négatif »
  • Shang-Chi, Katy, Xialing : un ensemble de personnages introduits avec brio malgré une faible connaissance du grand public ou l'absence de racines comics.
  • Wenwu, un méchant charismatique, cohérent et très probablement marquant pour beaucoup de monde.
  • Des chorégraphies remarquables. Du jamais vu dans le MCU.
  • Des visuels magnifiques (décors, effets spéciaux ...).
  • Excellente réalisation de Destin Daniel Cretton au niveau des combats, avec une très bonne fluidité.
  • Très bonne introduction.
  • Des musiques marquantes et surtout relativement bien utilisées.
  • La démystification des Dix Anneaux et le manque de liens avec le passé vis-à-vis de l'organisation.
  • De part la réussite autour de Wenwu, un développement plus approfondi du personnage n'aurait pas été de trop.
  • Le second acte du film qui tire trop en longueur avec un humour qui n'est pas fondamentalement nécessaire.
  • Le grand combat final qui manque légèrement de lisibilité au niveau de la réalisation.
  • Certains éléments de l'intrigue peu surprenant et d'autres éléments gâchés par la promotion.
Note : 7,5 / 10

Shangchiaffichefinalevf


Le film Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux est réalisé par Destin Daniel Cretton et diffusé au cinéma depuis le 1er septembre 2021 en France avec Simu Liu dans le rôle de Shang-Chi, Tony Leung dans le rôle du Mandarin, Awkwafina dans le rôle de Katy, Meng'er Zhang dans le rôle de Xialing, Michelle Yeoh dans le rôle de Ying Nan, Ronny Chieng dans le rôle de Jon Jon, Fala Chen dans le rôle de Ying Li et Florian Munteanu dans le rôle de Razor Fist.

 

Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux Films Critique