Spider-Man : Far From Home – Sortie et critique du film !

Farfromhomebanniere

Il va falloir attendre un bon petit moment avant de revoir un film Marvel Studios au cinéma, alors savourons ce Spider-Man : Far From Home ! Mais que vaut réellement le film ? Et bien, ce Far From Home est meilleur qu'Homecoming. Il s'appuie sur ce qui a été bâti pour Peter dans Homecoming, Infinity War et Endgame, reprend les principes posés par Jon Watts pour la trilogie sur l'Homme-Araignée, et étend un petit peu plus le spectre des éléments proposés à l'écran. Mais pas trop non plus. Les éléments dramatiques sont présents grâce à la mort d'Iron Man et le côté spectaculaire est assuré par un troisième acte nettement plus solide.

L'histoire de ce Spider-Man : Far From Home est quelque peu prévisible, à l'inverse d'Homecoming où le twist autour d'Adrian Toomes était intéressant et relativement bien construit. Les débâts autour du meilleur acteur qui campe ou qui a campé le rôle de Peter Parker seront interminables. Mais force est d'admettre que Tom Holland crève l'écran, une fois de plus. Son Peter Parker est touchant, attachant et on aime le voir grandir. Peut-être qu'on souhaite que tout cela aille plus vite, mais à l'heure où le MCU encaisse la disparition de Tony Stark et Steve Rogers, profitons de tout le développement accordé aux personnages. La petite faiblesse est autour de Spider-Man, bridé dans les scènes d'actions ... peut-être à cause de sa présence en Europe. Décors magnifiques mais moins spectaculaires que pourraient l'être ceux de Manhattan. Néanmoins, le troisième acte permet de donner à Spider-Man un bon retour à sa splendeur. Par ailleurs, cette fois la place du Vautour est prise par Mystério, incarné par Jake Gyllenhaal. Celui-ci est excellent dans ce rôle et on sent vraiment son implication. Les multiples facettes du personnage permettent de faire ressortir toute sa grandeur, notamment à travers une scène d'anthologie qui n'a rien à envier à Doctor Strange. Le Maître des Illusions est bien là ! Malgré une partie qui pourra être qualifiée de prévisible, la transcription de Mystério, tant visuellement que par sa nature, est réussie. Zendaya, dans le rôle de ... MJ (?) est plus développée que précédemment mais pour le moment, difficile de se faire un avis définitif sur elle.

Doit-on faire des reproches à ce film ? Absolument. Principalement pour la Iron Man-dépendance. Spider-Man ne peut pas décoller dans l'ombre de son mentor, et le film s'appuie encore beaucoup trop dessus. Évidemment, aborder la mort de Tony Stark et son héritage est indispensable au lendemain d'Avengers : Endgame. Mais malheureusement, comme le thème était déjà bien abordé dans Homecoming, la redondance commence à réellement se faire ressentir. On peut également s'attarder un instant sur le rôle de Nick Fury (Samuel L. Jackson). On sent qu'un vrai travail d'interprétation et d'écriture est lancé pour donner un nouveau souffle au personnage, surtout au lendemain de Captain Marvel. Mais décidement, le personnage est au coeur de beaucoup de mauvais coup dans le MCU et sa crédibilité prend un coup ... d'autant plus que sans S.H.I.E.L.D., on se demande toujours où réside l'intérêt du personnage. Ne parlons pas de Maria Hill (Cobie Smulders), encore et toujours anecdotique. On regretta aussi la construction lente souhaitée par Marvel Studios et Sony Pictures autour de ce Spider-Man. On pourrait avoir bien plus et plus vite. Une question se pose ? Si l'on garde ce rythme, y aura-t-il plein de films Spider-Man ? Si oui, le spectateur ne risque-t-il pas l'overdose ? 

Malgré tous ces défauts, le troisième acte est plaisant et nettement plus réussi que beaucoup de fins de films proposées récemment par Marvel Studios, à commencer par Homecoming (ajoutons Black Panther, Captain Marvel ...). Un combat final spectaculaire introduit par une scène parmi les plus spectaculaire visuellement du MCU, cela fait plaisir ! Spider-Man : Far From Home est donc le film où l'on voit un Peter Parker à son apogée, mais pour Spider-Man, on peut nettement aller plus loin ! Arrêtons-nous un instant, pour conclure, sur les scènes post-génériques. Elles sont définitivement l'attraction principale du film une fois sorti de la séance. Et justement, il fallait certainement caser la première à la fin du film plutôt que dans le générique. Son impact aurait été encore plus majeur. Un impact et des conséquences qui pourront d'ailleurs diviser les fans. Mais ceux-ci seront ravis par l'immense clin d'œil qui nous est offert dans cette même scène. La deuxième scène est également superbe, mais peut porter encore un coup à la crédibilité de certains personnages du film ...


Peter Parker et ses amis se rendent en voyage scolaire en Europe. Cependant, ils ne trouveront guère le temps de se reposer – Peter devra accepter d'aider Nick Fury à comprendre le mystère des créatures qui causent des catastrophes naturelles et de la destruction à travers tout le continent.

Le film Spider-Man : Far From Home est réalisé par Jon Watts et sortira au cinéma le 3 juillet 2019 avec Tom Holland dans le rôle de Peter Parker / Spider-ManSamuel L. Jackson dans le rôle de Nick FuryZendaya dans le rôle de Michelle « MJ » JonesCobie Smulders dans le rôle de Maria HillJon Favreau dans le rôle de Happy HoganJacob Batalon dans le rôle de Ned LeedsMarisa Tomei dans le rôle de May Parker et Jake Gyllenhaal dans le rôle de Quentin Beck / Mystério.

 

Critique Spider-Man : Far From Home